22 juillet 2009

Lectures solitaires sans lien aux madeleines (macha)

9782714445087Madelaines_macha__3_

J'ai lu un livre étonnant. Il m'a fallu à peine une soirée et demie mais il faut dire que les soirées à l'hôtel sont solitaires. Celui de Haruki Murakami, Autoportrait de l'auteur en coureur de fond. Pour une grande mangeuse de madeleines (et pourtant je ne me prends pas pour une gourmande de sucré) il est des plus motivants. Pas forcément pour continuer à manger des madeleines, vertes (ce sont les meilleures, au moins c'est ce que je pense, sincèrement). Lui-même est plus amateur de la bière pression (glacée, s'il vous plaît) d'une marque que j'ai déjà oubliée et de doughnuts. Or, il se trouve que je sais à peine à quoi ressemble un doughnut et j'en ai certainement jamais gouté de ma vie (consciemment cela s'entend). Des madeleines en revanches j'en ai mangé une certaine quantité depuis que je suis en France, c'est-à-dire depuis neuf ans si mes comptes sont bons. Bien sûr, il n'y a strictement aucun lien entre le livre, son auteur et les madeleines (à ma connaissance tout au moins) mais au final, madeleines ou doughnuts, d'un certain point de vue c'est tout pareil.

Au départ il s'agissait de madeleines sous vide que je demandais à G. d'acheter dans le supermarché du coin. Malgré un très bon appétit de madeleines dont je pouvais me vanter déjà à l'époque, les dernières du sachet avaient la fâcheuse tendance à sécher pendant que je me délectais de leurs consœurs. Ce premier engouement pour ces petites pâtisseries dodues était très certainement dû à un certain Proust et à sa vieille tante. Il y a eu une pause par la suite, de quelques années peut-être. Puis l'été dernier, pendant les quatre semaines de notre excursion nipponne je n'ai jamais craqué pour un bout de Danish blue... par contre le bon croissant au beurre français me manquait cruellement (malgré une profusion déconcertante de petits pains et autres friandises fourrées à l'anko) et ainsi dès qu'un comptoir de boulangerie apparaissait à l'horizon il était impossible de me retenir. Bien entendu, les madeleines n'ont pas eu leur peau sauve non plus.

Et puis il y a les madeleines maison. Celles que je prépare depuis Noël dernier tout en rajustant le mode de préparation et en perfectionnant la cuisson. Il s'agit d'une recette tirée des Secrets de cuisine des sœurs Scotto et qui me paraît être juste celle qu'il me faut, simple et rapide mais délicieux.

Madelaines_macha__6_

Pour 16 pièces :

125 g de farine
125 g de sucre
100 g de beurre très mou
(j'utilise celui au cristaux de sel, si vous préférez un beurre doux, n'oubliez pas d'ajouter une pincée de sel à la préparation)
2 œufs
1 c. à s. de macha
1 cc de levure chimique

Préchauffez le four à 200 °C.

Battez le beurre et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez les œufs battus en omelette en 3 ou 4 fois tout en continuant à fouetter. Enfin ajoutez la farine, le macha et la levure tamisés. (Je me sers du fouet électrique et je ne l'arrête que pour ajouter la farine... d'ailleurs, je ne sais pas si c'est vraiment orthodoxe mais la recette n'est pas très explicite là-dessus).

Beurrez 16 moules à madeleines, farinez-les (on peut remplacer la farine par du macha mais ce n'est vraiment pas nécessaire ; je préfère les moules en silicone d'ailleurs, pas besoin de beurrer/fariner). Formez de petites boulettes de pâte à l'aide de deux cuillères à café (vous pouvez tremper les cuillères dans l'eau froide pour que la préparation colle moins) et remplissez les moules. N'essayez pas d'égaliser, cela se fera tout seul au four.

Enfournez alors les madeleines, baissez la température à 150 °C et laissez-les cuire 10 à 12 minutes (au moins 15 minutes dans mon four). Surtout ne pas les laisser trop longtemps au four - elles auront toujours un très bon goût mais la texture vous rappellera probablement celle des cookies et il devient impératif de les tremper dans du thé avant de les goûter. Démoulez-les et laissez-les refroidir sur une grille. La couleur peut au départ étonner vos invités mais les premières émotions passées ils en demanderont encore.

Posté par Viipa à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Lectures solitaires sans lien aux madeleines (macha)

Nouveau commentaire