20 août 2009

Vivre au bord de la mer # 2 - Hiiuma et quelques gougères rescapées


Un dimanche matin nous sommes partis tôt de Tallinn en direction du port de Rohuküla près de Haapsalu pour se rendre sur les îles et plus précisément sur Hiiuma. Il a fait un temps absolument lamentable, de la pluie et du vent et les prévisions pour la semaine à venir n'étaient guère optimistes. 12 miles à peine séparent le continent de la seconde île de l'Estonie mais il nous a fallu près d'une heure et quarante cinq minutes pour effectuer la traversée. C'est pour dire si on avait le temps d'admirer les mouettes et les lourds nuages de tempête. Cela dit, si les bateau se déplaçait à une allure d'escargot en hibernation ce n'était point pour impatienter les pauvres touristes que nous étions mais pour préserver le peu qu'il reste de la vie sous-marine de la Baltique.

sur_le_bateau

Contre toute attente le ciel s'est dégagé au fur à mesure que nous avancions et bientôt on pouvait profiter des premères éclaircies sur le pont du ferry. A Heltermaa (le port ouest de Hiiumaa) nous avons été accueillis par un magnifique soleil et une joyeuse foule d'insulaires, tous venus nous saluer le président Ilves qui y était en visite officiel en même temps et avait emprunté le même petit bateau que nous.

p__ster_ngas P1060734 papy

Notre destination finale était un tout petit village nommé Orjaku ou une magnifique maison de campagne dans le pur style des îles nous attendait. Il y avait et le toit en roseaux et les moutons à vingt mètres, les genévriers et la mer juste derrière. Malgré la fraîcheur pas si relative que cela des soirées d'été au bord de la mer (à huit heures du soir la température était de 17 °C et descendait à 14-15 °C pour la nuit sans parler de la rosée) nous avons vaillamment fait griller de la viande et du poisson à l'extérieur et si nous avons dû à la fin nous réfugier dans la grande salle rustique de notre auberge c'était plus par souci de ne pas servir de dîner pour les dix millions de moustiques affamées que par la frilosité. Et afin de ne rien négliger, le soir nous faisions chauffer le sauna (certes muni d'un poêle électrique et non à bois comme le veut la tradition) pour nous relaxer comme il se doit dans un pays nordique.

maamaja mouton genevrier

Malheureusement je n'ai pas vraiment de recette à proposer pour illustrer cette première partie de notre excursion sur les îles si ce n'est une classique de la pâtisserie française façon estonienne - les gougères au fromage fumé que j'avais préparées la veille et que nous avons dégustées réchauffes au four (ça se fait très très bien d'ailleurs) en toute quiétude le premier soir de notre séjour. La recette de base n'a rien d'original et d'ailleurs je l'ai trouvée en 30 secondes en faisant une recherche sur le net. A Paris je me sers des conseils de Clotilde Dousoulier (le cumin ! souvent utilisé aussi dans la cuisine familiale en Estonie) publiée dans Chocolat & Zucchini. Par contre le fromage fumé y ajoute un petit goût plutôt très sympathique. On y en trouve dans tous les magasins alimentaires sous différentes formes (ferme, pâteuse, à tartiner) et d'ailleurs, il est excellent en raclette.

gougere_trois gougere_et_vin

Pour deux fournées de gougères :

150 g de farine
100 g de beurre
25 cl d'eau
150 g de fromage fumé râpé (Suitsujuust)
4 œufs
Sel, poivre, cumin

Râpez le fromage. S'il est bien ferme vous n'auriez aucun souci. En revanche, s'il est plutôt pâteuse il faudrait penser à le mettre au congélateur pour une quinzaine de minutes et l'opération risque d'être quelque peu difficile malgré tout.

Faites fondre le beurre dans l'eau, ajoutez la farine et mélangez bien jusqu'à ce que la pâte devienne lisse et forme une boule. Éteignez le feu et laissez le mélange refroidir au moins 3 minutes. Ajoutez les œufs un par un et mélangez bien. Salez, poivrez généreusement et ajoutez enfin le fromage et le cumin et mélangez.

Laissez la pâte reposer au moins une demie heure au frais. En attendant, faites chauffer le four à 200 °C, et couvrez une plaque de cuisson de papier sulfurisé. Pour former les tas de pâte de la taille d'une noix à peu près je me sers de deux cuillères à café. Vous pouvez les tremper dans l'eau froide pour encore faciliter la démarche. Déposez les tas sur la plaque de cuisson mais ne les collez pas trop car ils risquent de gonfler quelque peu en cuisant.

Enfournez les gougères pour une trentaine de minutes ou jusqu'à ce qu'elles soient joliment dorées. Servez les tièdes ou froides.

Posté par Viipa à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Vivre au bord de la mer # 2 - Hiiuma et quelques gougères rescapées

Nouveau commentaire